Anachronisme
Verdun, 2018


A l’entrée d’un bivouac, habité par une foule en tenue d’époque 14/18, un char allemand manoeuvre entre deux berlines, et sous les yeux d’une passante : “ Avec ceux qui parlent allemand, on s’y croirait vraiment. ”

En 2018 plus personne n’est en vie pour témoigner du temps où les obus pleuvaient sur Verdun, mais les uniformes restent pour faire ressurgir le passé.

Dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre, plus de 1000 reconstitueurs sont venus porter les uniformes de 18 nations en conflit au début du siècle dernier. C’est pour eux une façon de rendre hommage à ceux qui se sont battus et ceux qui sont tombés. Pendant un week-end ils et elles se prêtent à un jeu anachronique.

En faisant des bonds dans le temps, les reconstitueurs incarnent une mémoire vivante et font vivre les tenues de la Guerre dans les rues de Verdun pacifié.