︎fcrfzsfcre .                                         

Ce qu’il reste

Le Conquet, 2018
“Ça me passionne, je ne sais pas pourquoi. C'est une époque que j'aurais bien aimé vivre. Les objets trouvés, c'est des témoins du temps, ça permet de retracer et de comprendre mieux ce qu'il s'est passé.” - Bruno Vasseur


“Avec mes potes on était jeunes quand on a commencé à fouiller dans les bunkers, ça nous a évité de faire des conneries.” - Jean Loup Guenno


Bruno est retraité d’une carrière de militaire. C’est à la pointe du Finistère, au Conquet (Bretagne), que sa passion prend vie. Là, le paysage porte les stigmates du passé ; les traces du Mur de l’Atlantique restent comme immuables sur les côtes bretonnes. Bruno aime plonger dans ces bunkers délaissés pour y chercher des “témoins du temps” comme il les appelle, des objets qui datent de l’occupation allemande et de la Seconde Guerre mondiale. Leur quête nous plonge dans les méandres de l’Histoire, dans une intimité historique dont l’objet est le témoin. En parcourant les bunkers et en fouillant les objets, ils en viennent à imaginer la vie sous l’occupation et les soldats allemands qui parcouraient ces villages souterrains.